Journées européennes du patrimoine 2019 : la thériaque

Nous vous donnons rendez-vous le samedi 21 septembre prochain entre 10h et 17h à la Faculté de pharmacie de Paris à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2019 !

Nous nous intéressons cette année à la thériaque, remède élaboré au 1er siècle par Andromaque, médecin de Néron. Il doit son nom à l’un de ses principaux ingrédients, la chair de vipère, Thêriakos signifiant en grec « ce qui concerne les bêtes venimeuses ». Composé de plus de 70 ingrédients, dont l’opium et la chair de vipère, il est à l’origine utilisé pour lutter contre les venins et les poisons, puis pour soigner toutes sortes de maux, jusqu’au XVIIIe siècle : épilepsie, difficultés respiratoires, maux d’estomac, hémorragies, goutte, paralysie, fièvre, mélancolie… La thériaque fait officiellement partie de la pharmacopée française jusqu’en 1884. « Après avoir tenu une si grande et si longue place dans la pharmacie et la thérapeutique, elle quitte le domaine de l’histoire pour être reléguée dans la légende » conclut l’édition de cette même pharmacopée en 1908. Le parcours thématique est illustré par les collections du Musée François Tillequin – Collection de matière médicale et par les ouvrages anciens issus des collections patrimoniales de la BIU Santé pôle Pharmacie. Continuer la lecture de « Journées européennes du patrimoine 2019 : la thériaque »

Journées du patrimoine 2018 : cacao et chocolat !

Vous êtes amateurs de chocolat ? Nous vous donnons rendez-vous le samedi 15 septembre prochain entre 10h et 19h à la Faculté de pharmacie de Paris à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2018 !

Venez découvrir l’histoire et les différentes facettes de ce mets de prédilection :  chocolats pharmaceutiques à l’origine, chocolat plaisir réservé à une élite au XVIIIe siècle, puis chocolat pour tous grâce aux découvertes des pharmaciens, médecins et chimistes qui en ont facilité la démocratisation au XIXe siècle. Ce parcours thématique est illustré par les collections du Musée François Tillequin – Collection de matière médicale et par les ouvrages anciens issus des collections de la BIU Santé pôle Pharmacie.

Musée François-Tillequin – Collection de matière médicale

Lors de cette journée, vous pourrez également visiter d’autres lieux emblématiques de la Faculté, habituellement fermés au public : la salle des Actes, lieu historique de réception des pharmaciens fraîchement diplômés, la Galerie des pots ou encore le Jardin botanique de la Faculté, où les étudiants s’exercent encore aujourd’hui à la reconnaissance des plantes.

Liste des œuvres présentées
  • HERNANDEZ, Francisco (1515-1587). Rerum medicarum novae Hispaniae thesaurus, seu plantarum animalium, mineralium mexicanorum historia. Rome :  V. Mascardi, 1651. Cote : RES 5371
  • DUFOUR, Sylvestre (1622-1687). Traitez nouveaux et curieux du café, du thé et du chocolate… Lyon : G. Girin et B. Rivière, 1685. Cote : 11081
    Disponible dans Medic@
  • BLEGNY, Nicolas de (1652?-1722). Le bon usage du thé du caffé et du chocolat pour la preservation & pour la guerison des maladies. Paris : Estienne Michallet, 1687. Cote : RES 13129
    Disponible dans Gallica
  • MERIAN, Maria Sibylla (1647-1717). Dissertatio de generatione et metamorphosibus insectorum Surinamensium. Amsterdam : Johannes va Ooosterwijk, 1719. Cote : 11.
    Edition de 1705 disponible sur Internet Archive
  • BLACKWELL, Elizabeth (1700?-1758). Herbarium Blackwellianum… — Elisabethae Blackwell ; cum praefatione D.D. Christophori Iacobi Trew ; excudit figuras pinxit atque in aes incidit Nicolaus Fridericus Eisenbergerus. Nuremberg : Typis Io. Iosephi Freischmanni, 1750-1773. RES 86
    Autre édition disponible dans Medic@
  • CHAUMETON, François-Pierre (1775-1819). Flore médicale peinte par Mme E. Panckoucke, et par P.J.F. Turpin. Tome Troisième. Paris : C. L. F. Panckoucke, 1816. Cote : 11996-2
    Autre exemplaire disponible dans Medic@
  • Menier & C.ie, pharmaciens-droguistes. Maison centrale de droguerie fondée en 1816 : Usine hydraulique à Noisiel-sur-Marne. Prix courant général 1854. Paris : Plon frères, 1854. Cote : RES 29851
    Disponible dans Medic@
  • DROUSIE, Paul-Henri-Joseph-Ghislain (1873-1933). « Notes sur l’agriculture à Sao Thomé ». Dans Bulletin agricole du Congo belge et du Ruanda-Urundi, vol III, N°4, décembre 1912. Bruxelles‎ : Ministère des colonies, 1912. Musée François Tillequin
  • WHYMPER, Robert (1885- ?). Cocoa and chocolate : their chemistry and manufacture. Londres : J.& A. Churchill, 1912. Cote : 31582
  • PARMENTIER, Antoine-Augustin (1737-1813). « Expériences qui constatent des abus dans la fabrication du chocolat ; substances avec lesquelles il est falsifié, altéré ; moyen de les reconnaître ». Dans Bibliothèque physico-économique, trimestre d’automne 1786, T. I, 6 p. Paris : Buisson, 1786. Cote : P 40035
    Disponible dans Gallica
  • DEMACHY, Jacques-François (1728-1803). L’art du distillateur liquoriste ; contenant le bruleur d’eaux-de-vie, le fabriquant de liqueurs, le débitant, ou le cafetier-limonnadier. [S.L] : [S.N], 1775. Cote : 299
    Disponible dans Gallica
  • VIDAL, Louis (1878-1945). Dictionnaire de spécialités pharmaceutiques. Paris : Office de vulgarisation pharmaceutique, 1940. Cote : P 11247
    Consultable dans Medic@
  • DORVAULT, François (1815-1879). L’Officine ou répertoire général de pharmacie pratique. Paris : Labé, 1844. Cote : RES 11492
    Consultable dans Gallica
Liste des objets présentés

Provenance : Musée François Tillequin – Collections de matière médicale

  • Fèves et cabosses de cacaoyer
  • Échantillon de fèves provenant de l’usine Menier, XIXe siècle
  • Moule à suppositoire, XXe siècle

 

Du Traité général des drogues … de Pomet : l’unique exemplaire de 1699

Mise à jour 12/07/2017 : cet exemplaire unique est désormais disponible dans la bibliothèque numérique Medic@.

Grâce à la générosité de la Société des amis de la bibliothèque, la BIU Santé a pu faire l’acquisition d’un ouvrage exceptionnel, désormais conservé au pôle Pharmacie. Il s’agit du Traité général des drogues où il est parlé des plantes, des animaux, des minéraux ou de leurs parties, & généralement de toutes les marchandises simples, ou composées, que les marchands, droguistes & épiciers doivent ordinairement avoir & peuvent vendre dans leurs boutiques & magasins, par Pierre Pomet. S.l.n.d. [1699], in-8°, basane fauve de l’époque sous maroquin bleu nuit doublé de velours, 208 p.

Portrait de Pierre Pomet (1658-1699). Frontispice de l’Histoire générale des drogues … (édition de 1694)

Cet exemplaire unique a été conçu en vue d’une édition populaire de l’Histoire générale des drogues, et malheureusement interrompue par la mort de son auteur en 1699. Cet ouvrage, qui a connu deux éditions in-folio à Paris, en 1694 et en 1695 et des traductions en anglais et en allemand, devait paraître au format in-octavo dans une version revue et augmentée comme en témoignent les épreuves corrigées de la main de Pierre Pomet qui comprennent seulement la première moitié de la première partie. Le droguiste y décrit les différentes plantes en vente dans son échoppe parisienne, et comment ces semences, ces racines, ces bois et ces écorces doivent être préparés à des fins thérapeutiques, mais aussi en cuisine, parfumerie, teinturerie, etc.

Titre et vignette gravée du Traité des drogues simples et composées (édition de 1695)

Le texte imprimé sur ces épreuves est entièrement remanié par rapport aux éditions précédentes et il est augmenté de plusieurs articles sur des échantillons jusqu’alors inconnus, le plus récent en date du 29 septembre 1698. Si certains de ces nouveaux paragraphes seront repris dans l’édition en deux volumes, publiée en 1735 par le fils de l’auteur, la plupart sont restés inédits.

« Manière de faire la fenouiellette comme on la fait à l’Isle de Rée » : ajout autographe de Pierre Pomet (édition de 1699).

L’exemplaire présente d’importantes annotations autographes de l’auteur, rédigées la dernière année de sa vie et réparties sur 89 pages, soit en marge du texte imprimé, soit sur des feuillets interfoliés. On relève ainsi en dernière page une note autographe sur une variété de petits pois rouges ramenée de Martinique le 20 janvier 1699, soit quelques mois avant la mort de Pierre Pomet.

L’ouvrage comprend 80 belles gravures, dont 78 figuraient déjà dans les éditions de 1694 et 1695 ; deux sont donc inédites. Fait remarquable, ces gravures sont ici tirées à toutes marges, hors-texte, alors qu’elles sont reproduites en bandeaux in-texte dans les éditions précédentes, l’auteur ayant corrigé à la main certaines des légendes. Il n’est connu qu’un seul autre exemplaire de ces épreuves, conservé à la Bibliothèque Sainte-Geneviève (BSG). Toutefois, l’exemplaire de la BSG est dépourvu de corrections autographes et ne possède que 23 gravures, toutes présentes dans la nôtre ; sa collation est identique, avec 13 cahier de 16 pages.

Notice SUDOC [exemplaire BSG] http://www.sudoc.fr/100340148

Notice SUDOC [exemplaire BIU Santé] http://www.sudoc.fr/178982598

De l’« Ipecacuanha », épreuve corrigée de la main de l’auteur (édition de 1699)

Témoignage rare sur les usages de l’imprimerie à la fin du XVIIe siècle, âge d’or du livre pharmaceutique illustré, ces épreuves corrigées devraient également offrir des indications précieuses sur l’introduction, la perception et la description de nouvelles drogues à Paris à l’extrême fin du Grand Siècle.

(D’après la notice de la Librairie Henri Vignes et les recherches effectuées par ce libraire)